Présentation

—– A propos de Madamelune —–

Madamelune est une structure indépendante de création et de production de spectacles.
Madamelune défend volontairement des projets atypiques : rencontres entre artistes d’horizons divers (musique classique, pop, chanson, théâtre…), lieux différents pour présenter les spectacles
avec une attention toute particulière portée sur l’artistique, des newsletters poétiques, des interviews lunaires et un ton souvent décalé…

Pour en savoir plus sur Sonia Bester alias Madamelune, fondatrice de Madamelune, rendez-vous en bas de page

Quelques exemples de productions réalisées depuis 2005

—– CREATIONS & PRODUCTIONS créées et diffusées —–

Sonia Wieder-Atherton : Little girl blue, Odyssée, Chants Juifs, Chants d’Est, Vita, Bach… / Francesco Tristano : Bach/Cage…
 / Rosemary Standley & Dom la Nena : Birds On a Wire / 
Florent Marchet : Noël’s Songs /
 Modern Ruin : Kyrie Kristmanson, Quatuor Voce & Clément Ducol / La Tragédie du belge / Rosemary Standley et Bruno Helstroffer’s Band : Love I Obey / Simon Dalmais : Before & After / On a dit on fait spectacle avec Simon Dalmais, Anne Gouverneur, Maëva Le Berre, Nicolas Martel, Géraldine Martineau, Olivier Mellano, Nicolas Repac & Rosemary Standley + invités

—– CREATIONS EVENEMENTIELLES —–

• « La Chair des Anges » d’Olivier Mellano ;
• « Tribute To Neil Young », Fred Pallem, Emily Loizeau, Sébastien Martel, Hugh Coltman, Peter Von Poehl, Jesse Sykes ;
• « Camille chante Britten & God Is Sound » ;
• « Bach to 2008 » : Ibrahim Maalouf et l’Ensemble Musique Nouvelle ;
• « Private Domain » : Laurence Equilbey, Marc Collin, Murcof, Para One, Paul & Louise, Rosemary Standley de Moriarty, et l’Ensemble Private Domain… ;
• « Bach, le canon perpétuel / God is Sound », Camille et Clément Ducol ;
• « Les Françoises » pour le Printemps de Bourges, avec Jeanne Cherhal, Camille, Rosemary Standley, Emily Loizeau, Olivia Ruiz, La Grande Sophie.
• « Yéké Yéké » pour le Printemps de Bourges, avec Mayra Andrade, Victor Deme, Mamani Keita, Vieux Farka Toure, Mory Kante Cheikh Lo, Yael Naim, Piers Faccini.
• « Jacno Future » avec Dominique A, Alex Beaupain & Fred Lo, Benjamin Biolay & Chiara Mastroiani, Alexandre Chatelard, Chateau Marmont, Coming Soon, Etienne Daho, Thomas Dutronc, Arthur H, Jacques Higelin, Miossec
• A Walk For Lhasa, pour le Printemps de Bourges, avec Arthur H, Emily Loizeau, The Barr Brothers, L, Sonia Wieder-Atherton, Ayin, Sky et Miriam De Sela…
• Etienne Daho « Tombés pour la France » avec Dominique A., Aline, Étienne Daho, Lou Doillon, La Femme, Frànçois & The Atlas Mountains, John & Jehn, Lescop, Mustang, Philippe Pascal, Perez, The Pirouettes, Poni Hoax, Calypso Valois, Patrick Vidal, Yan Wagner…
• « H.Bassam, Hommage par Camille et Simon Dalmais »
• « Champagne ! » : Avec Catherine Ringer, Camélia Jordana, Jeanne Cherhal, La Grande Sophie , Maissiat & Katel, Raphaële Lannadère – L, Sandra Nkaké.

—– LES RENDEZ-VOUS DE LA LUNE de 2008 à 2014… Concerts Mythiques ? —–

Ces Rendez-Vous se sont développés à l’origine dans un salon musical au sein du presbytère de l’église Saint-Eustache à Paris. Devant 80 personnes par séance, dans un cadre historique, des artistes comme Camille, La Grande Sophie, Oxmo Puccino, Vincent Segal, Florent Marchet ont posé les bases d’un spectacle en devenir ou d’une nouvelle impulsion créatrice. D’autres comme L, Cascadeur, Mina Tindle ou Revolver ont fait découvrir leur talent dans leur plus simple forme.
Les invités des Rendez-Vous de la Lune profitaient de ces dates atypiques pour partager des rencontres inédites ou explorer des nouvelles formules. Les artistes et les spectateurs y vivaient alors une expérience unique au gré d’une saison.

Fort de ce succès, les Rendez-Vous se sont regroupés sur une semaine et sont devenus un festival qui a eu lieu sur 2 éditions à la Cité internationale universitaire de Paris dans le 14 ème arrondissement (dans les pavillons des maisons universitaires) et lors de la dernière édition en 2014 à la Mairie du IV à Paris (salle des fêtes et salle des mariages).

Liste non exhaustive des artistes reçus dans le cadre des Rendez-vous de la Lune
Dominique Dalcan, Sébastien Martel, Rose, Sly Johnson, Revolver, Loane, Luciole, Jeanne Cherhal, Arhur H, Emily Loizeau, Madjo, Bensé, Bab X, Kyrie Kristmanson, Howard Hughes, La Grande Sophie, Tzane Lilly Wood and The Prick, Pierre Lapointe, Piers Faccini et Vincent Ségal, Florent Marchet, J.P. Nataf, Mathieu Boogaerts, Nadeah, Jérôme Van Den Hole, L, Moriarty,Bertrand Belin, Oxmo Puccino, Mina Tindle, Carmen Maria Vega, Baptiste Trottignon et Camille, Mlle K, La Fiancée, Brigitte, Rosemary Standley, Dom La Nena, Alex Beaupain, Rover, Maissiat, Nicolas Repac, Judith Chemla, Yaël Naim, Les Innocents, Albin de La Simone…

—– A propos de Sonia Bester, Alias Madamelune —–

« Je rêve beaucoup pour faire ce que je fais. » Car Sonia Bester n’accomplit rien qui n’ait commencé par être un songe.
Question de tempérament : sa trajectoire est tissée d’idées singulières que personne n’avait osées. Et Madamelune, l’alias sous lequel la plupart des professionnels la connaissent, est une signature significative : l’astre de la nuit ne peut éclairer que des rêves. Ainsi est-elle passée de la raison à l’art, du marketing à la création – un cheminement rare.
Sonia Bester a commencé par des études de communication, est entrée à la Fnac à l’apogée du marché du disque et, très jeune, connaît l’ascension d’une chargée de communication d’un magasin qui, peu à peu, devient la responsable de l’ensemble des événements musicaux de la chaîne. Au bout de dix ans, elle s’y ennuie et quitte le commerce culturel pour n’y plus revenir.
C’est alors qu’en 2005, elle devient Madamelune, en créant les Rendez-vous de la Lune, festival de poche qui propose dans des lieux atypiques de très précieux concerts intimes, de Patti Smith à Oxmo Puccino et d’Arthur H à Magic Malick. Elle commence aussi à concevoir et produire des spectacles inattendus, la plupart du temps hors du cours prévisible de la carrière des artistes. Ainsi, Camille jouant la musique de Benjamin Britten dans l’église Saint-Eustache, ou Florent Marchet inventant Noël’s Songs pour les fêtes de fin d’année, ou encore Champagne ! en hommage à Jacques Higelin à la Philharmonie avec huit chanteuses, de Catherine Ringer à L. Et, évidemment, puisqu’elle y est programmatrice pendant quelques années, des aventures historiques au Printemps de Bourges, comme Bach to 2008, avec Ibrahim Maalouf et l’ensemble Musique Nouvelle en hommage à Jean-Sébastien Bach dans la Cathédrale, ou les Françoises en 2010, projet pour un soir de collaboration entre Camille, Jeanne Cherhal, La Grande Sophie, Emily Loizeau, Olivia Ruiz et Rosemary Standley de Moriarty, sous la direction d’Édith Fambuena et Laurence Équilbey…
Mais Madamelune ne construit pas des productions géantes et pérennes. Elle fignole d’improbables hommages, one shot et rencontres. Parfois, l’aventure dure, comme Birds on a Wire avec Rosemary Standley et la violoncelliste Dom la Nena (plus de 80 dates) ou Modern Ruin, création médiévo-folk de Kyrie Kristmanson (la tournée est en cours).
Quand on fait se rencontrer des artistes à l’écart de leurs rails, on prend le goût et l’habitude de la suggestion, du conseil ; on accepte que ses rêves ne soient pas seulement féconds de concepts. On met en scène, on écrit, on invente.
Et Madamelune, peu à peu, laisse émerger Sonia Bester, auteur et metteur en scène avec La Tragédie du Belge puis On a dit on fait un spectacle. Comme la complétude d’un cheminement de productrice qui espérait rencontrer son artiste idéale. Comme l’affirmation des émerveillements de l’enfance partagée avec ses frère et sœur, Simon Dalmais et Camille, les enfants de Hervé Dalmais dit H.Bassam, son beau père artiste qui a donné l’exemple…

Comme le droit qu’elle se serait accordé de ne pas cesser de rêver.