• La compagnie

    Madamelune

A.D.N. de la compagnie Madamelune

Madamelune est l’avatar de Sonia Bester qui s’est affirmée autrice et metteuse en  scène au fil de ses créations après avoir été une productrice atypique repérée dans la  musique. 

Avant de devenir une compagnie, Madamelune, créée en 2005, est une société de  production. Pendant dix ans, elle développe le festival de poche Les Rendez-vous de  la Lune, qui programme des artistes de tous les horizons musicaux, notamment au  cœur du Presbytère de Saint-Eustache à Paris et dans d’autres lieux inhabituels. Dans  cette aventure, Madamelune a aussi accompagné et produit des artistes classiques et  pop comme Sonia Wieder-Atherton, Laurence Equilbey, Rosemary Standley  et Dom La Nena dans le duo Birds on a Wire, Florent Marchet, Olivier  Mellano, Kyrie Kristmanson…  

En 2017, Madamelune devient une compagnie dédiée au théâtre musical. Elle  façonne un univers artistique bien à elle tout en poursuivant deux veines distinctes : la  création de spectacles purement musicaux et l’autofiction. 

Les spectacles musicaux se déploient comme des paysages poétiques. On a dit, on  fait un spectacle (2015) revisite la forme du music-hall ; Ici-bas, les mélodies de Gabriel Fauré (2018), présenté dans la Cour d’Honneur du Festival d’Avignon,  donne à entendre ses mélodies sous un jour nouveau. 

Avec l’autofiction, Sonia Bester explore sa vie qui devient une matrice à fiction  poétique, conte fantaisiste ou fable burlesque qui dynamitent le réel.  Si ces fictions théâtrales et musicales prennent source dans sa vie, on sort du “je” pour  toucher l’intime de chacun d’entre nous : La Tragédie du Belge (2014) autour de la  rupture amoureuse, Comprendre (2021) une expérience sur la douleur physique,  Gilbert (2023) sur l’attente amoureuse, et J’adore ma VIE (2024), création en cours  sur la réalisation de soi. 

Même quand les sujets sont graves, le ton de la comédie surgit avec une liberté  d’écriture et un plaisir de jeu manifeste. Théâtre et musique se nourrissent et se  combinent dans un un langage scénique où se déploie une vibrante originalité.

Autour de la compagnie Madamelune s’agrège un collectif fidèle d’artistes éclectiques  qui se retrouvent de création en création.  

Le jeu théâtral : Diane Bonnot, Flore Babled, Géraldine Martineau, Jean Luc Vincent, Ava Hervier, Nicolas Martel, Romain Francisco… Le jeu musical : Simon Dalmais, Camille, Olivier Mellano, JP Nataf,  Rosemary Standley…  

Les collaborateurs artistiques : Isabelle Antoine et Marion Suzanne à la mise en  scène, François Gauthier Lafaye à la scénographie, Elisabeth Cerqueira pour  les costumes, Jonathan Reig au son. 

Pour la compagnie Madamelune, domiciliée en Seine-Saint-Denis, les actions artistiques en  territoire sont essentielles. Elles se coordonnent avec chaque création et se vivent sous  forme de rencontres, d’enquêtes, d’immersions, d’ateliers d’écritures collectifs, de  créations musicales… qui donnent lieu à des restitutions plurielles et originales.  

La compagnie a pour volonté de travailler sur des territoires très urbains en Île de  France : Gilbert au collège (Seine-Saint-Denis), Des mots sur les maux (Seine Saint-Denis) ; Gilbert et son orchestre (Val-de-Marne).  

Elle tire aussi l’originalité de ses actions en territoire en se déplaçant en campagne. Madamelune va dans les villages pour créer des spectacles avec les habitants : La  Roue de l’Amour à Pervenchères, Gilbert en forêt ou en balade en partenariat  avec la scène nationale 61 (dans l’Orne) ; Auvillar en Scène à Auvillar (82, Tarn-et Garonne). 

Après avoir été associée au Train Théâtre (Portes-Lès-Valence), la compagnie est  aujourd’hui artiste associée à la scène nationale 61 de l’Orne.